SHARE:

Nous avons un super programme de stage et l’équipe de High Road voulait démontrer les avantages de commencer sa carrière comme stagiaire à High Road. Mais au lieu de vous en parler nous-même, nous avons demandé à nos stagiaires de le faire.

Trois de nos meilleures stagiaires vous donne le scoop : Arielle Bourgoin du bureau de Montréal, Janelle Lee de Toronto et Brooke Anderson d’Ottawa.

C’est quoi une journée typique pour un stagiaire?

Arielle: Une journée typique? Je n’en suis même pas certaine! En général, on a une petite idée de ce que la journée aura l’air, mais la plupart du temps, on reçoit une demande, un deadline change, un collègue a besoin d’un coup de main et la planif de la journée vient de changer! C’est un environnement qui me plait et dans lequel je suis confortable. Vous voulez parler d’une journée typique mais parfois, on ne sait même pas comment se passera la prochaine heure!

Janelle: Désolée de détruire l’idéal mais il n’y a pas de journée typique. Pas à High Road. Tous les jours, je fais un peu de monitoring pour voir ce qui se passe en ligne. Parfois, j’écris des textes pour les réseaux sociaux ou un billet de blogue. D’autres jours, je fais de la recherche pour des clients, ou je contacte des influenceurs. D’autres, j’aide à créer une application ou une maquette de site web, ou je collecte des données pour créer des rapports de résultats. Les meilleures journées? Celles où je fais un peu de tout cela!

Brooke: Ce qui est le plus trippant d’être stagiaire à High Road c’est d’avoir la chance de travailler sur autant de comptes différents. Un jour, on te demande de l’aide pour de la recherche pour du développement d’affaires, le suivant, c’est pour de la rédaction de contenu pour réseaux sociaux. C’est un environnement très collaborateur, où on ne travaille pas en silos. Et si tu exprimes de l’intérêt pour une industrie ou pour un type de travail, l’équipe tentera de te donner la chance d’y toucher. Tout le monde est encourageant et amical.   

Quel a été ton projet préféré à date?

Arielle: C’est une question difficile… Il y a tellement de projets, de clients et de mandats différents! Il y a des tâches que je préfère mais habituellement ce que j’aime c’est me promener d’un environnement à l’autre, que ce soit les jeux vidéo, la beauté, l’environnement, le voyage ou la bouffe. Si je devais choisir un projet, je dirais mon travail sur La Roche-Posay. Nous avons souvent des lancements de produits, ce qui m’amène à interagir avec plusieurs journalistes. J’adore la beauté, et leurs produits, alors ce n’est pas bien difficile d’y consacrer des heures!

Janelle: Aucune compétition, c’est l’application Discover your travel style de Amex-Fairmont. C’était ma première expérience sur une application et donc c’était très motivant. C’est un projet qui m’a beaucoup appris sur le travail derrière le développement, ce que comme utilisateurs d’application, on ne porte normalement pas attention...

Brooke: Ça c’est difficile de répondre! J’aime travailler sur Sobeys parce que j’ai la chance de collaborer sur la rédaction de leur calendrier éditorial, quelque chose que je n’aurais jamais cru possible si vous m’aviez demandé ça il y a un an ou deux. C’est incroyable combien chaque publication implique de travail et de stratégie. La limite de caractères est un défi, mais j’adore la créativité et la collaboration. Et ça m’inspire définitivement à cuisiner davantage!

Quel conseil donneriez-vous à un stagiaire de High Road en devenir?

Arielle: De profiter au maximum de l’expérience. Je me souviens quand j’ai commencé, on m’avait prévenue qu’on apprend et on fait tellement de nouvelles choses à High Road qu’après quelques semaines, on a l’impression que ça fait beaucoup plus longtemps. Et c’est vrai! On travaille sur tellement de projets, tout en étant entouré d’une équipe fantastique, que c’est impossible de ne pas apprendre une foule de choses. C’est le temps de prendre de l’expérience et de poser toutes les questions qu’on veut.

Janelle: Assurez-vous de prendre autant d’expérience que possible! J’ai découvert dès le départ ce qui me passionnait, donc je me suis portée volontaire pour des opportunités en communications – bénévolat, stages et boulot. Si vous essayez encore de trouver ce que vous voulez faire, lancez-vous et essayez-le. Rien à perdre à essayer!

Brooke: Il n’est jamais trop tôt pour se mettre dans la mire de High Road. Contactez des High Roaders et apprenez à vous connaître. Apprenez-en le plus possible sur l’agence, et apportez votre C.V. ou votre porte-folio pour le faire évaluer. Abonnez-vous aux réseaux sociaux de High Road pour savoir ce qui s’y passe et surtout, n’hésitez pas à interagir! Nous sommes #PersonnellementEngagés!